Depuis sa création en 2001, ce concours lance aux étudiants en architecture le défi d’approfondir leurs connaissances des structures en acier. Depuis de nombreuses années, on encourage les étudiants à analyser le rapport essentiel entre l’architecture et la structure dans le cadre d’un projet donné.

Ce concours vise à encourager les étudiants en architecture à consulter des experts, des ingénieurs et des fabricants afin de bien comprendre les exigences de la conception des structures et du détaillage en vue d’aller au-delà des détails techniques et de découvrir des possibilités inexplorées.

Ce concours est ouvert à tous les étudiants à plein temps inscrits dans une école canadienne offrant un programme d’architecture accrédité ou non-accrédité d’une durée de 3 ans ou plus.

2018-2019

Affiche
Critères de soumission
Site de soumission

Détails et liste des gagnants

2018-2019
2017-2018
2016-2017
2015-2016
2014-2015
2013-2014
2012-2013

Le défi

Au cours de l’histoire, les architectes ont été appelés à concevoir des pavillons sous la forme de petites structures autonomes qui ont marqué le paysage. Leurs qualités formelles et sculpturales affirmaient leur singularité souvent empreinte d’une liberté. Ces pavillons pouvaient servir de destination dans le prolongement d’un axe ou être une fenêtre qui cadre un paysage.

Le défi du concours est de concevoir un pavillon contemporain, fabriqué uniquement à partir d’éléments d’acier, dont les surfaces en feront un objet s’il est vu de loin ou un espace s’il est vu de l’intérieur. Ses qualités formelles et matérielles doivent établir un lien avec son environnement. Son emplacement, sur un site idéalement ouvert, est au choix du concurrent. Son échelle doit être en relation avec son contexte.

L’architecture du pavillon doit être réalisée à partir de membrures et/ou de plaques d’acier uniquement. Les connexions d’acier peuvent être soudées ou boulonnées, invisibles ou apparentes. Aucune étanchéité n’est à prévoir, le pavillon ne devant pas former un espace intérieur chauffé. Au niveau de l’acier, le type (acier au carbone, acier patinable, acier inoxydable, …), le traitement de surface (naturel, brossé, bleui, galvanisé, peint, …) et la qualité de finition (catégories de l’acier de charpente exposée (AESS)) doivent être spécifiés dans les documents à soumettre.

La proposition doit comprendre obligatoirement un plan de site à une échelle qui inclut un élément significatif en relation avec le pavillon, des plans de tous les niveaux (1:50), 4 élévations (1:50), 2 coupes (1:50), 1 détail d’assemblage (1: 5), des images du type d’acier et de sa finition, un tableau avec la(les) catégorie(s) AESS (si le pavillon comporte plus d’une spécification AESS, indiquez à quelle partie chaque catégorie s’applique). Les informations doivent être présentées sur un maximum de 3 panneaux de taille A1, disposés à l’horizontal.

Énoncé du concours

Le but du concours est d’offrir aux étudiants des écoles d’architecture canadiennes une occasion unique de participer à un processus de conception alliant concept et réalité. Il est important de sensibiliser les étudiants en architecture au fait que la conception des structures ne relève pas uniquement de l’ingénierie, mais qu’elle fait également partie intégrante de la conception architecturale. C’est lorsque la théorie se marie à la technique qu’un excellent projet peut en découler.

À cet effet, ce concours met au défi les étudiants de concevoir et de détailler une structure simple qui exploite les qualités de l’acier, notamment la qualité des surfaces de ce matériau. L’exploration doit résoudre les questions rattachées au programme et au site, mais l’enjeu principal du concours demeure la recherche architecturale au niveau de la forme et des matériaux, et plus spécifiquement le rapport essentiel entre l’architecture et la structure.

Ce concours pose deux objectifs : la conception de détails réalisables de connexions d’éléments d’acier et la collaboration avec l’industrie de l’acier pour l’élaboration de ces détails. Cette collaboration est importante puisque l’objectif corollaire du concours est d’exposer les étudiants aux possibilités et aux contraintes liées à la conception avec l’acier.

Considérant les exigences conceptuelles de ce concours, il est recommandé qu’il soit dirigé dans le cadre académique d’un atelier de conception ou d’un cours magistral, tel un cours en charpentes d’acier. Sous la direction de leur faculté, les étudiants seront amenés à développeront une proposition selon les directives établies dans ce sommaire tout en suivant les directives académiques propres à chaque école d’architecture.

Pour tout renseignement, communiquer avec :

Éducation et recherche
education@cisc-icca.ca